Moulin LA PALME 231587 o R. BASTARDYComme partout, les hommes de cette région tout aussi ingénieux, ont su utiliser l’énergie éolienne, hydraulique ou animale pour améliorer leurs conditions de vie. ils s’organisaient sur place et s’adaptaient au relief, aux ressources naturelles, au vent d’Autan, Marin et de Cers. Ils produisaient localement, et consommaient les produits sur place. Apparus très tôt dans l’Aude, un grand nombre de moulins qui ont subis les aléas de l’histoire. Construits, reconstruits, fortifiés, à eau, à vent comme en témoignent de nombreux ouvrages. Il fallait bien se nourrir, alors des moulins fariniers s’implantèrent un peu partout. La meule est l'élément fondamental des moulins. Si la taille de la pierre meulière est apparue dès l'antiquité romaine, la fabrication des meules est liée à l'essor des moulins à eau et à vent au cours du Moyen Âge. Le transport des meules à partir du lieu d'extraction ou de fabrication s'avérait être le problème majeur. Il fallait donc utiliser la pierre locale la mieux adaptée.

Source : Fédération des moulins de France www.fdmf.fr

Cliquez sur les photos et images pour les agrandir

Le Moulin à eau de la « Pacheiro » :

Fonctionnant avec un moteur hydraulique ; mécanisme utilisant l'énergie hydraulique pour mouvoir divers outils (moulins à grains ou à huiles...). Cette énergie est fournie directement par un cours d'eau, ou par une dérivation (canal, rigole) d'un cours d'eau...

Le Moulin à eau de la Peïsseiro Moyen

Le Moulin en pierre de taille du square Désiré Pech se nomme Le Moulin à eau de la « Peïsseiro » en occitan, ou « Pacheiro ». Ancré, depuis l'ère romaine, sur ses batardeaux le moulin à eau de « La Pacheiro » fonctionnait encore au XIIIe siècle.
Le moulin très ancien que M. Pech aimait à dire carthaginois servait, avec sa conduite d'eau forcée en pierres de taille, à moudre le grain.

 

Croquis et texte, du Moulin à eau réalisé par Désiré Pech, tiré du livre "L'Elh de la Pounso" ou "Le Gouffre du Diable"

 

Ce bâtiment construit à l'époque, stratégiquement au dessus du ruisseau afin de se servir de la force du courant pour actionner le moulin, a été transformé depuis de nombreuses années en maison d'habitation par la commune.

 

Le Moulin à vent : 

MOULIN La Palme. M. BRESDINLe moulin à vent est un dispositif qui transforme l’énergie éolienne (énergie cinétique du vent) en mouvement rotatif au moyen d’ailes ajustables, utilisé le plus souvent pour moudre des céréales, broyer, piler, pulvériser diverses substances.

Nous remarquons que le moulin à vent de La Palme n'est plus doté d'ailes.
On peut admirer deux grosses meules posées sur le flanc du moulin. Ces meules proviennent de l'ancienne carrière de Meules de La Palme.

Vous pouvez réaliser le "circuit des meules et de la Chapelle St Pancrace" qui vous mènera sur le site romain de l'ancienne carrière de meules du village.

Un jour une oeuvre Estiù 2006 IMG 6213 Moyen

 

Ce Moulin est une grande source d'inspiration pour les artistes peintre. (Photo du concours "Un jour une oeuvre" de la fête du village "Las Claus de la Paumo" Ce tableau a gagné le premier prix en 2006).

 

Le plan d'eau Désiré Pech :

Ses fonds accueillent une faune aquatique nombreuse... Les enfants se régalent de donner du pain aux canards et aux poissons. 

 

LE MOULIN ET SON ETANG Moyen 

Désiré Pech, enfant de La Palme à légué à la commune ce magnifique site, que la mairie a transformé en lieu de promenade



Extrait du livre L’Elh de la Pounso ou Le Gouffre du Diable écrit par le Docteur Charles Pélissier au début du XXe siècle, en langue d’oc mélangée de patois local. Traduit par Désiré Pech qui est aussi l’auteur de son illustration :

Le moulin à eau de la « Peisseiro » (qui paraît-il est de l’époque romaine et de type carthaginois) était au XIIIe siècle, comme encore d’ailleurs, solidement ancré sur ses arcades en pierre de taille, au-dessus des déversoirs. Le ronronnement de ses roues à aubes, faisait la contre basse au « ding-ding » joyeux de la petite cloche de l’église de St Vincent. Planté sur ses voûtes et ses solides batardeaux il est demeuré tel quel, bien que le tic-tac des ses meules se soit tu depuis que la vigne, souveraine jalouse, a exclu le blé de notre terroir…
…on y venait moudre depuis les châtellenies environnantes de Leucate, Fitou, Treilles, Feuilla, Sigean… et même de plus loin encore, les moulins à eau étant fort rares à l’époque… les droits de mouture rapportaient beaucoup à cette époque.

From Address: à :




                     Meules romaines 566230 R. BASTARDY      Moulin à vent MoyenMoulin LA PALME ROMEROR. BASTARDY Lac Américain-11 C. Ph 2016 redim
La municipalité a su préserver ce petit coin de paradis et l'embellir pour permettre aux promeneurs de profiter de ce lieu autant de jour que de nuit. 
 

La mare :

La mare joue un rôle écologique important pour la faune (oiseaux, batraciens, libellules...) et la flore

La mare joue aussi un rôle de régulation et d'épuration des eaux, et elle fait partie de notre patrimoine historique et culturel.  

Les grenouilles, les crapauds, les tritons, les poissons, les libellules, les invertébrés aquatiques, les mammifères et bien sûr les oiseaux ont besoin de la mare pour boire, se nourrir ou se reproduire.

Une étude menée en Grande-Bretagne a montré que les mares et les étangs, comparés à d’autres habitats aquatiques (lacs, rivières, fossés, ruisseaux, etc.), contribuaient le plus à la biodiversité régionale pour les macro-invertébrés et les plantes. D’ailleurs, la directive européenne "Habitat" reconnait le rôle de ces micro-zones dans la connectivité entre les habitats d’eau douce en tant que "relais" qui favorisent la dispersion et la migration des espèces. Les mares isolées sont aussi importantes car elles servent de refuge pour de nombreuses espèces, et particulièrement en contexte urbain ou d’agriculture intensive. Mais, du fait de leur petite taille, leur valeur est souvent négligée et elles bénéficient au final de peu de protection législative et politique.

Source : http://www.ornithomedia.com/agenda/2eme-fete-mares-00382.html