Auteur et Editeur de La Palme, Jean-François Wolffhugel, ingénieur des travaux publics a œuvré pendant 40 ans à la réalisation de grands ouvrages de travaux publics et de bâtiments. Il est, depuis 1969, propriétaire d’une résidence secondaire à La Palme. À la retraite depuis 16 ans, il s’est investi dans l’écriture de livres liés à l’histoire de sa famille. Ayant converti il y a 4 ans sa résidence secondaire palmiste en résidence principale, il a ouvert un Département Edition de Dewo.

Les descendants de Jean et Caroline Zundel – Huguenin et leurs conjoints

graphics146graphics147Edité par l'auteur Dewo édition - 2 volumes de 704 pages - Prix : 39,50 €

Ce sont des recueils de textes, arbres généalogiques, album photographique en couleur, lexiques et tables des matières. 
Cette saga mulhousienne, de 1798 à 2007, présentée est celle de la famille paternelle pour Jacqueline et de la famille maternelle pou Jean-François. L’Ossature du livre est l’arbre généalogique descendant partant de Jean et Caroline Zundel – Huguenin, établi par Jacqueline. Ils ont suivi tous les descendants, qu’ils portent le nom de Zundel ou pas. A chaque génération des nouveaux noms de famille sont apparus : Kohler et Linck à la première Berger, Fischer et Gerlinger à la seconde, Moulliet, Schawartz, Vuillet et Wolffhugel à la troisième. A la quatrième génération apparaissent : Antoine, Ben Khemis, Coquet, Chapoutan, Chopin, Ellingham, Fabre, Gasiellini, Goesel, Gonnet, Hanoteau, Hostache, Huckel, Lapalud, Marie, Mathis, Ménager, Rigal, Risso, Vuillermoz et, à la cinquième génération : Boutet, Chopin, Costa, Damery, Diara, Ferréol, Grison, Guibal, Gsell, Hames, Jouvet, Khay, Martinez, Mestre, Noirod, Race, Robelin, Rochette, Scaringella, et Weiss. Enfin Caycola et Ruscher sont les premiers conjoints de la sixième génération, qui comprend de nombreux jeunes arrivant à l’âge de fonder une famille…

« Pourtant, l’intérêt de ce livre va bien au-delà de la satisfaction procurée aux membres d’une famille d’élite, issue de la bourgeoisie protestante mulhousienne. Comme le revendiquent à juste titre ses auteurs, c’est un vrai livre d’histoire qui permet, loin des stéréotypes, des clichés ou des abstractions, d’aller à la rencontre de « vraies gens » et d’en tirer des enseignements généraux »
La thèse de Viviane Huckel-Zundel donne un vue passionnante sur les connaissances et l’organisation des professions médicales tant vétérinaires qu’humaines au courant du XIXème siècle non seulement en Alsace et en France, mais en Europe.