Jean-Jacques Borrut

Jean-Jacques Borrut est un artiste de La Palme, son atelier "Sens-usualité" est situé à l'entrée du village. Exposition permanente de peintures et création plastique - Entrée libre - Visite sur rendez-Vous.

Professeur et artiste plasticien

Joan Jaume Borrut né à La Palme dans une maison au bord de l'étang où il habite, et crée.
Amoureux de la nature, de la vie, son œuvre figurative ou non porte sur cette relation avec le monde.
Grand voyageur, il a toujours été attiré par l'Asie du sud-est et la Chine. Par la luxuriance végétale qui complète celle qui lui est chère aussi faite du minéral des Corbières et de l'aquatique Méditerranée. Par la culture le Zen et le tao, qui lui ont permis de se situer dans sa pensée sens-usualitaire.
Ses dernières œuvres reflètent ses longs séjours tropicaux et la prégnance quotidienne en garrigue.
Paysages certes, mais permanence de la femme.
Son œuvre est une ode à cette muse, qui l'accompagne dans son acte pictural, un acte d'amour.

Vous aimerez découvrir ses œuvres dans notre village à l'Atelier / Galerie d'Art "Sens Usualité".
43, avenue de la mer. 11480. La Palme.
Tel : 04 68 48 35 25 et 06 14 62 99 67.
Site : www.joanjaumeborrut.fr

 

graphics90graphics88graphics92

 

 

Article concernant une soirée Eurasienne  
Article concernant une soirée Littéraire avec Mr Borrut 

Lire l'article « Au clair de la lune et Joe Bousquet » concernant la découverte du village au fil des pages du Roi du Sel en partenariat avec Joan Jaume Borrut et l'atelier Sens-Usualité et Marie-Lise Fougnies de l'I-DEA.
Lire l'article « Rencontre littéraire à Sens Usualité »

Ouvrages de Jean-Jacques BORRUT 


Livre La Vergonha et la BaragonhaLivre "La Vergonha et la Baragonha" 

Légende de La Palme

Joan Jaume Borrut monte sur scène pour déclamer de la poésie autour de la nouvelle légende de La Palme - «La Vergonha et La Baragonha». écrite par lui même.

La légende nous apprend que la Baragogne, ce monstre ami de notre étang a propulsé « La Vergonha », cette tour érigée sur l'étang, dans l'espace lointain. Ici, on la surnomme : La boite infernale. Depuis ce jour, les habitants ont renoué avec la vie naturelle et donc communicative, La Baragogne ayant débarrassé le monde des vicissitudes de la société de consommation ! (dixit l'auteur)

Lors de la Fête de La Palme, en juillet, « L'été des Artistes », après le beau feu d'artifice municipal, la performance de Joan Jaume Borrut - accompagné de ses amis Stéphane Kowalczyck et Michel Sidobre - débuta prés de la grande anguille sinuant sur ses 20 mètres de long.
Pendant le chant à capella de Kowalczyck, La Baragogne s'enflamma et se consuma trois heures durant... Ainsi en fut-il...
Pourra-t'elle s'incarner à nouveau pour défendre la nature, libérer les habitants du village de toutes les malveillances consommatrices (toujours dixit l'auteur) ?

Que du bonheur ! Effectivement.
C'est promis elle reviendra cette délicieuse amie de notre monde. Elle reviendra chaque année et redonnera à La Palme son identité qui prend ses sources dans la tradition occitane, dans l'âme de La Palme.
Un beau délire, nous direz-vous ? Et si c'était en partie vrai ? ...

 

Prix : 10€

Texte de présentation de la Baragonha Baragonha,
cette grande anguille qui déambule
lors de la fête "Las Claus de la Paumo" 

Livre "Conte du grand tourbillon Ode à Bacchus" "Fêtes du Fada"

Contes pour l'étang

"T'aimi la Palma", c'est ma déclaration d'amour au quotidien, pour ce site exceptionnel, où j'ai eu la chance de naître, de m'accomplir.

Que de possibles ! A ce que je souligne être- dans cette volonté du vivant, de pratiquer un espace authentique, dans la releation amoureuse, d'évidence nécessaire à la connaissance du monde. Personnellement, toujours en découvertes, il m'a suffit de tisser des liens, en effervescence créatrice, avec les éléments de ce patrimoine.

Oui, retrouvons ce plaisir, de créer nous-mêmes notre imaginaire, notre poésie, notre plastique...

Immergeons-nous dans la nature, dans ce qu'elle nous offre. Réapprenons à savoir recevoir, savoir donner, devenir ensemble, et  notre être s'épanouira. Dès lors, notre cerveau sensuel, enfoui dans les carcéralités, les interdits sociaux, cessera d'être notre "inconscient", et nous permettra de nous réaliser, de nous affirmer librement, enfin.

J'espère que ces deux contes aventureux, au goût de sel et de vin, tout en mouvances aquatiques et éolesques, vous détermineront à aimer et protéger cette terre paradisiaque.

 

Prix : 8€  - Editions Sens-usualité