« Pacheiro » Watermill:

Le Moulin à eau de la Peïsseiro MoyenDésiré Pech's stoned watermill is named "Peïseiro" in Occitan, or "Pacheiro". Established since the Roman Era, the watermill was still working in the XIII century.

The ancient watermill that Mr Désiré Pech liked to call "Carthaginois" served to grind grain with the water powered mill made out of stone. We can see 2 big grindstones by the water mill.

 

Drawing of the watermill, made by, Désiré Pech, from the book "L'Elh de la Pounso" ou "Le Gouffre du Diable"

 

Le Moulin à vent : Un jour une oeuvre Estiù 2006 IMG 6213 Moyen

Moulin à vent Moyen2 big grindstones can be admired by the water mill.

They came from la Palme ancient quarry.

This watermill is a big source of inspiration for  artists (picture from the photo contest "un jour une oeuvre" from the village festival "las claous de la paumo" in 2006. This paint won the price).

 

Le plan d'eau Désiré Pech :

Ses fonds accueillent une faune aquatique nombreuse... Les enfants se régalent de donner du pain aux canards et aux poissons. 

 

LE MOULIN ET SON ETANG Moyen Désiré Pech, a native of the village bequeathed to the town this watermill and the surrounding lands, which the town hall transformed into a place for walks.

 



Extrait du livre L’Elh de la Pounso ou Le Gouffre du Diable écrit par le Docteur Charles Pélissier au début du XXe siècle, en langue d’oc mélangée de patois local. Traduit par Désiré Pech qui est aussi l’auteur de son illustration :

Le moulin à eau de la « Peisseiro » (qui paraît-il est de l’époque romaine et de type carthaginois) était au XIIIe siècle, comme encore d’ailleurs, solidement ancré sur ses arcades en pierre de taille, au-dessus des déversoirs. Le ronronnement de ses roues à aubes, faisait la contre basse au « ding-ding » joyeux de la petite cloche de l’église de St Vincent. Planté sur ses voûtes et ses solides batardeaux il est demeuré tel quel, bien que le tic-tac des ses meules se soit tu depuis que la vigne, souveraine jalouse, a exclu le blé de notre terroir…
…on y venait moudre depuis les châtellenies environnantes de Leucate, Fitou, Treilles, Feuilla, Sigean… et même de plus loin encore, les moulins à eau étant fort rares à l’époque… les droits de mouture rapportaient beaucoup à cette époque.

From Address: To: